Principaux types de boutiques de musée : librairie d’art, multi-magasin, boutique en ligne, libre-service

Le monde des librairies de musée est certainement en constante évolution. Ces dernières années, l’Italie commence également à connaître ce monde, qui est capable d’augmenter les revenus économiques des différents complexes muséaux. Ceux qui gèrent les librairies des musées ont la possibilité de choisir entre différents types de magasins, chacun d’entre eux étant en mesure d’apporter une aide économique précieuse et du prestige. Découvrons les prérogatives de chaque librairie de musée, en jetant un coup d’œil à leurs atouts respectifs.

Artbookstore

Dans la vaste gamme de services supplémentaires offerts aux librairies de musée, la librairie dite “artbookstore” joue certainement un rôle majeur. Il s’agit tout simplement d’une véritable librairie d’art, dans laquelle chaque visiteur peut acheter des livres et des brochures directement liés aux œuvres admirées quelques minutes auparavant. Une telle méthode peut être très importante pour permettre aux utilisateurs de garder une expérience plus impressionnante dans leur mémoire. De l’histoire des artistes à celle des œuvres, il y a vraiment beaucoup à lire pour tout amateur dans ce domaine.

Multistore

Ceux qui souhaitent proposer une gamme beaucoup plus variée de gadgets et d’accessoires peuvent compter sur un multistore. C’est un type de magasin qui peut accueillir un public transversal, composé de jeunes et de moins jeunes, d’experts en art authentique et de visiteurs novices. Ici aussi, les possibilités sont nombreuses pour attirer une clientèle nombreuse et faire en sorte que le chiffre d’affaires des librairies de musée puisse augmenter celui de tout un complexe artistique. On y trouve des gadgets et des accessoires de toutes sortes, de la papeterie aux aimants, des œuvres d’art miniatures à divers autres articles de merchandising.

Boutique en ligne

Chacun des responsables de la librairie du musée ne peut omettre l’idée de développer une boutique en ligne. Il s’agit d’un véritable catalogue virtuel, qui peut être consulté à tout moment de la journée et qui est en mesure d’inclure un large éventail de gadgets d’une beauté intemporelle. Il est évident que chaque modèle de marchandisage doit répondre à des normes différentes en termes de durabilité des matériaux et de conception. Une telle vitrine est capable de capter l’attention de nombreux visiteurs potentiels, qui peuvent ainsi avoir une incitation à visiter un musée particulier.

Libre-service

Enfin, une technique innovante qui peut rendre les librairies des musées plus belles est l’introduction d’un système de libre-service. En pratique, en quittant le musée, chaque visiteur peut acheter les gadgets souhaités grâce à un ensemble de technologies automatisées. Ceux qui gèrent des librairies de musée peuvent mettre en pratique une telle méthode dans le but d’économiser sur les vendeurs physiques. Dans le même temps, il suffit au client d’entrer la quantité souhaitée dans un espace spécial pour acheter l’article de marchandisage de son choix.